La Fiat 500 Abarth

La « Fiat 500 Abarth », comme son nom l’indique, est une petite voiture sportive qu’Abarth a élaboré sur la base de la Fiat 500 de 2008.

« Fabbrica Italiana Automobili Torino », ce constructeur automobile est basé au Lingotto à Turin. Le 11 juillet 1899, trente actionnaires ont décidé de créer l’entreprise au Palazzo Bricherasio. Parmi eux, il y a Giovanni Agnelli qui est le symbole du « miracle économique italien ».

Abarth & C. Spa est une société fondée en 1949. Celle-ci s’est spécialisée dans la préparation de voitures pour la course. Les pots d’échappement Abarth ont fait la renommée de la société. Ses produits ont connu un succès tels qu’ils équipent un grand nombre de voitures comme Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Gordini et Porche.  Abarth & C. Spa produit de nombreux modèles de séries appelées « Séries Abarth ».

En 1971, la société Abarth & C. Spa a été reprise par le géant Fiat Auto. À partir de ce moment, le département sport de Fiat Auto est désigné par le nom Abarth. Celui-ci est devenu alors la référence des versions sportives des différentes marques du groupe.

Historique de la Fiat 500

Entre le 4 juillet 1957 et 1975, la « Fiat 500 » constituait le modèle de voiture conçu pour la ville, produit par le constructeur Fiat. La version berline de cette voiture porte le code « 110 », tandis que la version « Giardiniera » est codée « 120 ».

Le modèle antérieur vendu de 1936 à 1955 était surnommé « Topolino » ou « Mickey Mouse » car c’était la plus petite voiture de son époque. Ce modèle ancien fut également produit sous licence en France par la marque « Simca ».

Le 18 octobre 1955 débuta la production industrielle de la nouvelle Fiat 500 qui fut baptisée « Nuova 500 » pour la différencier de l’ancien modèle. Et en 1959, la société obtint le « Compas d’Or » pour sa « Fiat Nuova 500 ».

Ce nouveau modèle fut aussi produit sous licence par Steyr et nommé  « Fiat Steyr 500 » en Autriche, « Polski Fiat » en Pologne, « Fiat Premier » en Inde et « Fiat-NSU » en Allemagne.

  • La « Fiat Nuova 500 » première série

La première série de la « Nuova 500 » était dotée d’un moteur de 479 centimètres cubes, bicylindre vertical refroidi par air. Celui-ci a une puissance de 13 chevaux avec une vitesse maximale de 85 Km/h et est placé à l’arrière de l’auto.

Cette voiture était spécialement conçue pour contrer l’invasion des scooters qui étaient à la mode en ces temps-là en Italie. Elle ne présentait que deux sièges à l’avant et un grand coffre.

Conscient de la faiblesse du petit moteur et l’insuffisance des équipements de la voiture, Fiat sort au mois d’Octobre 1957 deux nouvelles versions : « Économique » et « Normale ».

La puissance du moteur pour ces deux versions est portée à 15 chevaux, soit  deux chevaux de plus. La finition de la « Normale » a été améliorée et son équipement a été complété. La voiture forme la version « A ».

  • La «Fiat 500 Sport »

En 1958, la version sport dotée d’un moteur de 499,5 centimètres cube et qui développe 21 chevaux a été lancée. Aussi dénommée version « B », elle était la seule voiture à avoir un toit en tôle.

  • La « Fiat 500 Toit ouvrant »

C’est la version « C », sortie en 1959. La puissance du moteur a atteint 16,5 chevaux. La Fiat 500 Toit ouvrant est caractérisée par un toit ouvrant en toile. Cette même année, de nouvelles règles de sécurité sur les automobiles ont été adoptées en Italie. La séparation des feux de position et des feux de direction, ainsi que les répétiteurs de direction sur les ailes étaient imposées.

  • La «Fiat 500 D »

La version de 1960 est nommée « D » car c’est la quatrième version après la base. Elle a le moteur de la version « Sport » avec une puissance ramenée à 17,5 chevaux au lieu de 21. Elle présente également la même carrosserie mais légèrement retouchée au niveau des feux avant et arrière. Avec une vitesse maximum de 95 Km/h, elle remplace la version « Sport » qui, désormais, était abandonnée. D’Octobre 1960 à mars 1965, la version « D » n’a subi aucun changement.

La version restylée de la « Fiat 500 »  était présentée le 4 juillet 2015 dans l’usine de Tychy en Pologne. Pour cette version, la technologie LED pour les feux diurnes, ainsi qu’un système connecté remanié, sont utilisés. Les phares  et les feux à LED sont créés à partir de ceux de la 500X.

On a présenté une nouvelle version de la 500, appelée 500 S, au mois de juin 2016. La « Fiat 500 S » est caractérisée par des boucliers sportifs et des vitres arrière surteintées. Elle dispose également de pots d’échappement chromés, une calandre grillagée, ainsi que des jantes de 15 pouces.

Au total, le constructeur « Fiat » a produit trois modèles distincts de voitures « Fiat 500 » :

  • La « Fiat 500 » première génération baptisée « Topolino », sortie en 1936 ;
  • La deuxième génération de la « Fiat 500 » dite « Nuova 500 » qui succède à la « Topolino » en 1957.
  • Élue voiture de l’année 2008, la « Fiat 500 » troisième génération a été lancée en 2007. Elle présente un style « Néo-Retro », caractéristique qui rappelle la deuxième génération.

Un quatrième modèle vient étoffer la gamme. Son nom est uniquement écrit en lettres. C’est « Abarth » :

  • La « Fiat Abarth 500 »

Plusieurs versions étaient développées par le constructeur Fiat à partir des « 500 Abarth » de 1960 et de la « Grande Punto Abarth ».

Sous la bannière « Abarth », la « Fiat 500 » offre une multitude de gammes de voitures sportives. La gamme « Abarth » est caractérisée par les lignes élégantes de la célèbre « Fiat 500 », dotée des moteurs de 145 à 180 chevaux.

La nouvelle Fiat 500 est présentée en version sportive « 500 Abarth » depuis l’automne 2008. C’est une version routière dotée d’un moteur de 1368 centimètres cube turbo, développant une puissance de 135 ou 160 chevaux.

Elle est livrée avec le kit « EsseEsse » avec jantes. Aux États-Unis, cette version fut mise sur le marché sous l’appellation « Fiat 500 Abarth ». Elle est dotée du même moteur « MultiAir » que celui qui tracte l’ « Abarth Punto Evo ». La version de base de cette version dispose d’un moteur de 1,4 litres quatre-cylindre avec un couple maxi de 3000 Tr/minutes de 206 Nm.

La version décapotable de la Fiat 500 ou version sportive de la 500C a été lancée au printemps 2010. Beaucoup d’autres versions  de la « 500 Abarth » existent aussi. Parmi les différentes versions, on distingue la « 595 Turismo » et la « 500 Esseesse ».

En 2009 a été présentée la Fiat 500 « 695 Tributo Ferrari » au salon de Francfort. Elle est équipée d’un moteur 1,4 litres turbo qui dispose d’une puissance de 180 chevaux. Ce moteur est muni d’une boîte de vitesses robotisée à six rapports dont les commandes sont au volant. La Fiat 500 « 695 Tributo Ferrari » est caractérisée par des jantes 17 pouces avec suspension, un système de freinage spécialement développé et surtout, par sa  teinte mythique « Rosso Scuderia ».

La « 695 Biposto » constitue la version ultra radicale de la « Fiat 500 Abarth ». Elle développe 190 chevaux et ne pèse pas plus de 997 Kilos. Cette version est sortie en 2015 et se distingue par une boîte de vitesses à crabots, des vitres en polycarbone et un pack carbone.

La déclinaison de la Fiat 500

La « Fiat 500 Abarth » est la déclinaison sportive de la Fiat 500. Lancée avec un moteur d’une puissance de 135 chevaux, l’ « Abarth 500 » connaît actuellement une infinité de déclinaison. Les modifications ont touché également le look de la voiture qui est devenu plus agressif, et le traitement intérieur plus sportif.

Au niveau de l’habitacle, cette petite merveille offre au conducteur un monde de confort et de bien-être. Les selleries sont en tissu ou en cuir. Le volant, avec commandes vocales et radio, est en cuir. Le tableau de bord présente des compteurs à affichage numérique.

Différentes finitions sont disponibles pour la planche de bord. Le choix peut aller du bois d’acajou au carbone. Le pédalier est fait en aluminium. La voiture présente des critères d’esthétisme et de confort de haut niveau.

Le système de connectivité et d’info-divertissement est constitué par le « Système Uconnet » avec un écran tactile de 5 ou de 7 pouces selon les versions. Avec ce système, l’accès à  certains paramètres de la voiture, ainsi qu’écouter la radio est possible. Il permet également l’utilisation d’un téléphone via « Bluetooth ». Les commandes au volant y sont aussi incluses.

Tout récemment, il est observé que la version sportive de la nouvelle Fiat 500 a changé. Le logo « Fiat » a disparu pour laisser place au « Scorpion » d’Abarth. En effet, afin de créer un univers spécifique, le groupe Fiat a pris la ferme décision de dissocier les réseaux de vente. Désormais, la vente des gammes « Abarth » se fait exclusivement chez Abarth et non chez Fiat.

La « Fiat 500 », devenue Abarth, arbore un look sportif qui lui va à merveille. Avec ses phares ronds et son agréable intérieur, ainsi que ses grosses roues de 17 pouces, l’« Abarth 500 » est un véritable joyau technique. La double sortie d’échappement et le becquet ne font qu’accentuer sa sportivité.

L’ « Abarth 500 » se distingue par des gros rétroviseurs rouges, des sièges sport, ainsi que des étriers de freins colorés en rouges eux aussi et le toit à damier.

Le constructeur italien Fiat ne produit pas seulement des voitures urbaines et sportives. À l’heure où le monde fait face à de graves problèmes environnementaux, Fiat a également sorti des versions de voitures écologiques, électriques et hybrides : la « Fiat 500e » .

  • La « Fiat 500e »

Au mois d’Avril 2013, Fiat a sorti la « Fiat 500e» au salon de Los Angeles. Cette version est commercialisée uniquement aux États-Unis, et particulièrement en Californie. D’après des tests menés par l’Agence pour la Protection de l’Environnement américaine ou EPA, parmi tous les modèles de voiture électriques commercialisés en Californie, c’est la Fiat 500e qui consomme le moins d’énergie.

Elle dispose d’un moteur développant 83 KW avec un couple de 20Nm. En ville, elle a une autonomie supérieure à 160 Km. Sa vitesse maximale atteint 137 Km/h. Les batteries lithium-ions de 24 kWh sont rechargées  après 4 heures sous 240 Volts, avec un connecteur normalisé SAE J1772.

Autres versions de la Fiat 500

Il y a :

  • La Fiat 500 Électrique Micro-Vett

Cette version électrique de la Fiat 500 est fabriquée en Italie par la société Micro-Vett. Elle est conçue à partir d’une carrosserie qui vient de l’usine Fiat de Pologne. Cette voiture comporte un pack de batteries lithium qui lui offre une autonomie de 100 Km avec une vitesse de pointe de 100 Km/h. L’édition 2009 du salon EVER Monaco l’a révélée au grand public.

C’est la société Newton qui assure la distribution de la « Fiat 500 Electrique Micro-Vett » en France.

  • La Fiat 500 Hybrid-Tech

La « Fiat 500 Hybrid-Tech » était présentée le 21 avril 2010 lors du « Fiat Investor Day ».

Elle est équipée d’un moteur « TwinAir » bicylindre turbo de 900 centimètres cube. Le moteur électrique de cette voiture hybride est inclus dans la boite de vitesses à double embrayage.

La Fiat 500 Hybrid-Tech est une full-hybrid. Elle peut circuler indifféremment avec le moteur thermique, le moteur électrique ou les deux combinés, grâce à un système plug-in.

Cette « 500 hybride » est caractérisée par une boite de vitesses robotisée compacte à 6 rapports avec double embrayage à sec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s