Le SUV dS7 Crossback

Un nom évocateur avec un design innovant, la marque DS Automobiles revient rapidement sur les rangs avec le SUV DS7 Crossback. Gardant toujours dans la ligne de mire cette grande volonté de rester dans le haut de gamme, le nouveau modèle est un bijou dans le monde de l’automobilisme.

Rivalisant avec les majestueuses allures des Audi, Mercedes GLC ou encore BMX X3, ce modèle est le premier à représenter réellement l’originalité de la marque.

Une esthétique implacablement copiable avec un intérieur hightech, SUV DS7 Crossback c’est également un couple motorisation/finition qui promet des surprises malgré un catalogue de vente assez copieux. La marque française prend maintenant les devants en misant sur la qualité.

Le chic, très préféré par la marque

C’est ce qui distingue avant tout ce modèle tout neuf. Si avant, la marque a déjà proposé des SUV mettant au-devant un luxe assez impressionnant, elle ose la perfection avec le tout nouveau modèle qui n’a plus aucune relation avec Citroën.

La fin d’une collaboration qui a permis à la marque française d’être enfin entièrement autonome dans le monde de la fabrication automobile. Alors pour ceux qui le demandent, c’est une vraie DS à part entière. C’est d’ailleurs une manière d’avancer l’originalité de la marque. Comme la France est réputée pour son goût pour le chic, DS n’échappe pas à cette réputation et met en exergue, à travers DS7 Crossback, le confort.

Avec une originalité sans faille, c’est d’abord l’allure mais aussi un intérieur haut de gamme qui fait la notoriété de la marque. Ce n’est pas un hasard si la voiture est découverte pour la première fois à Paris, la capitale, mais aussi celle du luxe, du raffinement et de la mode.

Un nouveau style !

La marque DS n’est pas vraiment une nouveauté en soi étant donné que la marque existe depuis quelques années mais c’est en 2010 qu’elle se fait connaître à travers les autres modèles de la marque avec DS3, DS4 et DS5. Mais en ces temps, DS était encore en collaboration étroite avec Citroën.

Ce dernier était alors le porteur principal du titre et les DS constituaient la branche luxe de Citroën. En 2014, DS prend la décision d’être indépendante et devient alors une marque à part entière dans le groupe automobile PSA. Et pour se démarquer et enterrer les influences visibles de Citroën, DS n’a pas opté pour de grands changements mais juste un nouveau style.

C’est avec le dernier modèle que la marque attire les attentions avec son DS7 Crossback qui veut être sous les mêmes projecteurs que Land Rover, BMW ou encore Audi.

Une apparence qui ne passe pas inaperçue

Ce qui est sûr c’est que si vous êtes au volant d’une DS7, il est certain que vous ne passerez pas inaperçu. Avec une figure imposante, des courbes satisfaisantes et une calandre en nid d’abeilles, DS7 attire facilement l’attention.

Et ceci est conforté par des feux avant LED qui pivotent à 180° lors de l’ouverture. Un effet waouh qui vous garantira des spectateurs. Même vous, vous serez indéniablement sous le charme. Ce qui n’est pas le cas des feux arrière mais avec un effet 3D, le style est toujours là.

Une figure très imposante

Le nouveau modèle a été présenté au salon de Genève et nombreux ont été séduits par l’allure de ce bijou de DS. Mais la marque l’a également laissé faire un défilé aux Champs Elysées. Car sans que le hasard y soit mêlé, lors de l’investiture en moi de mai, Macron a choisi un DS7 Crossback.

Et même si vous ne l’avez remarqué, cela ne s’était pas passé inaperçu surtout sur les photos. Un avant-goût pour montrer la beauté de ce nouveau modèle. Et si les photos montrent une voiture imposante, la réalité en est autrement. Vu de près et mesuré, le DS7 Crossback mesure 4,57 m de long.

Le modèle est plus petit de quelques centimètres comparé à un AUDI Q5 ou encore un BMW X3. Et il faut vraiment s’atteler à le mesurer entièrement pour voir cette différence. Ce qui n’est pas pour autant signification de mauvais choix pour la marque car le modèle séduira à la fois des clients cibles en premier et aussi les autres types de client.

Des détails qui ne laissent pas indifférents

En jetant un simple coup d’œil, on ne saurait pas apprécier la beauté du modèle. Car la spécialité de ce dernier se trouve dans les détails. Sur les photos, certains l’imaginent banal alors que d’autres le voit comme étant un modèle peu réussi.

Une illusion qui opère parce que le DS7 est une vraie bête qui charme une fois quand on s’attarde sur les détails. De la capacité et des courbes subtiles, délecter avec les yeux permet de mieux apprécier la beauté de ce bijou. Avec du chrome à la base, DS7 ne sera pas peut-être dans le goût de tout le monde mais cette matière ne gâche pas l’exclusivité dont dispose le modèle.

Avec des fulls LED directionnelles qui pivotent quand les portes sont déverrouillées, une agréable couleur carmin est dévoilée. Et c’est ce genre de détail qui fait vraiment l’originalité du modèle. Et pour parfaire le modèle, son habitacle est entièrement sur mesure. Si dans les autres voitures, le modèle sobre un peu chic bat son plein, DS7 se lance dans la proposition de cinq ambiances.

L’habitacle est configuré selon votre image. Et la marque DS l’a bien comprise. Donnez au client la liberté de choisir est un luxe très apprécié. Et c’était là aussi le détail qui faisait mouche avec ce nouveau modèle. Couplé avec des détails chics, la modernité fait aussi de Ds7 un modèle d’exception. On y appréciera donc un écran de 12 pouces qui prend la place de l’habituel bloc d’instrumentation. Mais le détail qui fait son effet c’est cela : une horloge signée BRM et qui pivote à chaque démarrage.

Adepte de la technologie

Un point qui différencie le modèle des autres voitures. Le DS7 possède un correcteur automatique de trajectoire, un régulateur de vitesse adaptatif mais aussi des feux directionnels. Comme si cela ne suffisait pas, Crossback est un militaire à son propre compte avec son système « night vision » via une caméra infrarouge.

Une haute technologie qui vous permet de voir la nuit comme si vous voyez en plein jour. Le confort est aussi compris dans cette technologie haut de gamme avec des sièges inclinables électriquement sur 15 degrés et des places avant chauffées, ventilées et même chauffants.

Ce qui n’est pas le cas des sièges arrières mais c’est déjà une bonne initiative avec les options pour les sièges avant. Et même pour ceux qui n’y connaissent rien en technologie, il suffit tout simplement de regarde l’intérieur du modèle pour être totalement convaincu.

A Noter donc que DS n’y est pas allée de la main morte. Car il suffit aussi de jeter un coup d’œil au tableau de bord pour s’en convaincre. Il est affiché sur un écran de 12, 3 pouces. Toutes les informations sont affichées sur ce dernier et segmentées en trois blocs. Les blocs sont présentés sous formes géométriques ce qui amplifie le design futuriste.

Avec un paramétrage spécial, l’écran n’affiche que les informations jugées essentielles pour le conducteur : jauge de carburant, température du moteur, compteur de vitesse, navigation ou encore vision de nuit. Avec une telle programmation, les informations sont affichées par ordre de priorité.

Et la plupart du temps, ceux qui sont souvent présentés sont la vitesse, le rapport engagé et la vitesse limite autorisée. Comme une grande partie des derniers modèles d’automobile, DS7 est équipée d’une commande vocale en cliquant sur une touche du volant.

Il suffit après d’attendre le bip sonore et vous pouvez commencer la commande vocale. La voiture est également dotée d’Android Auto, Mirror Link et CarPlay pour une connexion continue. Alors, pour votre téléphone, inutile de vous tracasser.

La voiture est dotée d’un système de détection automatique alors il suffit tout simplement que vous branchez le téléphone et c’est tout. Un cas surtout pratique avec CarPlay. Par contre il faut choisir la marque du téléphone avec Mirror Link, privilégiez donc Samsung, Sony et HTC.

« Crossbak », un nom évocateur

En entendant le nom « Crossback », notre imagination prend rapidement le dessus. On s’attend à une bête sur terrain avec une puissance motrice assez impressionnante. Ce qui n’est pas, dommage, le cas de le DS7 Crossback. Car le DS7 ne possède pas de transmission intégrale. Il ne propose que de la motricité renforcée et non quatre roues motrices. Avec des jantes de 20 pouces, le confort n’y est pas totalement mais heureusement, pour les adeptes de promenades à la parisienne, le DS7 s’adapte bien aux routes pavées.

A la première sortie, Le DS7 ne dispose que de Diesel 2.0 BlueHDI de 180 ch. Un moteur qui n’est pas à la hauteur si on le met en compétition. Avec un tel Diesel qui vibre mais aussi qui produit du bruit, la catégorie Premium est un peu gâchée.

Mais le DS n’est pas pour autant adepte des fausses notes. Une raison pour laquelle Crossback est apprécié par ses autres performances dont une vitesse allant de 0 à 100 km par heure en 9.9 s seulement.

Une performance qui n’étonne pas car elle est confortée par la présence de la boîte automatique à 8 rapports. Mais pour des performances plus impressionnantes et un moteur qui frise la perfection, il faut encore attendre jusqu’en 2019.

Un grand souci pour la sécurité

Le luxe c’est aussi de pouvoir jouir d’une automobile qui assure la sécurité. La modernité du DS7 s’attèle réellement sur cette dernière. La marque est spécialement connue, avec ce modèle, pour proposer de nombreux aides à la conduite : freinage d’urgence si alerte collision, alerte dépassement, alerte somnolence, etc.

Le DS7 possède aussi une fonction assimilable à Traffic Jam chez Audi. Avec un réglage à l’avance, cette fonction permet de garder une distance sécuritaire par rapport à la voiture se situant devant. Ceci est valable autant dans les bouchons que sur un autoroute.

De plus, la voiture tourne toute seule en se repérant par rapport aux marquages au sol. Et même avec une telle indépendance de la part du DS7, le code de la route ne vous permet pas pour autant de lâcher le volant surtout la voiture est en mouvement.

Le DS7 ne manquera pas de vous le rappeler après 16 secondes de non intervention de votre part. Ceci étant, la conduite semi-autonome est une option très appréciable auprès du nouveau modèle.

Ceci conforte l’idée selon laquelle les fabricateurs se soucient réellement de la sécurité des passagers. Ce qui ne laisse pas indifférent d’autant que la sécurité demeure la base optionnelle de tout véhicule, aussi luxueux soit-il.

Fini le cauchemar du créneau

Et si sur le marché, il existait une voiture qui pouvait se garer toute seule ? C’est possible étant donné que c’est le cas du DS7 Crossback. Avec la fonction DS Park Pilot, la conduite est très pratique dans les grandes villes. De plus dans ces lieux, les parkings ne sont pas toujours libres et il faut souvent faire un créneau de maître pour arriver à se garer dans un espace restreint.

Heureusement, le cauchemar est vite terminé avec le dernier modèle de DS car la voiture se gare toute seule sans que le conducteur ait besoin de toucher au volant et aux pédales. La voiture calcule toute seule les dimensions et les angles à prendre que ce soit en créneau ou en bataille. De quoi alléger la tâche de ceux qui rament à garer leur voiture.

DS7 Crossback : prix

Avec un intérieur innovant, un design moderne et la qualité qui est au rendez-vous, la marque avance un prix à partir de 30 200 euros T.T.C. ou à partir de 468 euros par mois sans apport et sans conditions. C’est un prix de départ qui risque invariablement de changer en fonction des modifications apportées surtout au niveau du moteur qui connaitra des performances de plus en plus accrues jusqu’en 2019.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s