Le scooter Yamaha TMAX DX 2018

Le scooter TMAX de la marque Yamaha est un maxi-scooter spécialement conçu pour rouler aussi bien en ville que sur l’autoroute. Cette machine de haute performance figure parmi les modèles les plus symboliques que cette compagnie n’a jamais produit.

Cette merveille de la mécanique constitue la sixième génération de TMAX créée sous la bannière de la marque Yamaha. Aujourd’hui, elle reste le best-seller de sa catégorie.

A l’heure actuelle, le scooter Yamaha TMAX est à la fois une folie, une mode, un transport, et une manière de vivre. Il compte beaucoup d’adeptes auprès d’une large population dont l’âge varie entre 18 et 70 ans. Avec une côte de popularité qui est toujours au beau fixe, cette petite « deux roues » ne cesse d’envahir les routes et les rues des villes et des campagnes depuis qu’elle a été lancée sur le marché en 2001.

Cet engouement est expliqué par le fait que c’est le premier « deux roues » qui combine les aspects pratiques d’un scooter et les prouesses d’une moto.

L’historique du scooter TMAX

 

Le premier maxi-scooter 500 Cc fut présenté par la firme Yamaha en 2001. Avec des qualités dynamiques alors inconnues auparavant, cette machine a révolutionné le marché.

À la différence des scooters traditionnels équipés de moteur oscillant fixé au bras arrière, le scooter TMAX comporte un moteur bicylindre  monté sur un cadre en acier. Grâce à cette technologie, le maxi scooter se comporte beaucoup plus comme une moto pour la grande joie de ses adeptes.

Le châssis en acier se caractérise par l’existence d’une fourche double Té, confortant ainsi le comportement routier du scooter. En effet, les suspensions avec un mono-amortisseur central rendent le maxi-scooter très confortable, lui ouvrant de ce fait les champs des liaisons routières et autoroutières.

Depuis 2011, le scooter TMAX, qui constitue le modèle phare de la marque Yamaha, figure régulièrement dans le top 5 des immatriculations des plus de 500 Cc en France. Ceci, grâce au fait que presque tous les ans, les ingénieurs et techniciens de la marque réalisent des exploits techniques.

Quelques années plus tard, les ateliers du constructeur japonais ont sorti un petit bijou technologique. De 500,  la cylindrée est passée à 530 Cc, avec de plus en plus d’électroniques.

L’année 2004 est marquée par le passage à l’injection et double disque. Le moteur acquiert un peu plus de puissance grâce à l’injection. Le système de freinage s’est enrichi d’un deuxième disque qui est installé à l’avant, alors qu’un frein de parking est placé à l’arrière. La roue arrière s’est un peu plus agrandie et passe de 14 à 15 pouces. Au niveau du tableau de bord, un compte tours ainsi que le transpondeur avec clé codée ont fait leur apparition.

À partir de 2005, l’option ABS est désormais disponible sur le TMAX.

La première série spéciale baptisée « Black Max », est sortie en 2006. Elle est caractérisée par une peinture noire mat et un gun métal monté sur un faux cadre. Les étriers sont colorés en rouge. La selle avec surpiqûre est bicolore. Pour couronner le tout, les flancs des jantes sont polis. Cette première série spéciale est ensuite suivie par beaucoup d’autres.

La deuxième génération du scooter TMAX a vu le jour en 2008. Cette fois, elle présente une face avant plus agressive alors que l’arrière est fuyant. Le pot a aussi évolué. Il est un peu plus élevé. En ce qui concerne le cadre, initialement en acier, celui-ci est désormais changé en aluminium. De 41 millimètres, la fourche passe à 43 millimètres. La roue avant n’est pas en reste car elle passe aussi en 15 pouces. La capacité du réservoir s’est également agrandie de 1 litre, sans oublier le tableau de bord qui, lui aussi, est entièrement relooké.

Avec son nouveau moteur de 530 Cc, la troisième génération du TMAX fait sensation. La puissance du moteur passe à 46,5 chevaux. La double chaîne avec pignons en bain d’huile est remplacée par une courroie finale.

Du point de vue esthétique, l’agressivité de la face avant est renforcée par des phares ellipsoïdaux compacts et des clignotants intégrés. Il est possible de régler le pare-brise sur deux positions. Un écran numérique intégré maintient l’instrumentation polygonale et le guidon est monté sur pontet.

En 2015, le train avant passe à l’hypersport. Il est alors à montage radial avec fourche inversée de 41 millimètres et des étriers 4 pistons. À partir de cette année, l’ABS n’est plus une option. Le maxi scooter n’est plus vendu qu’avec. Il est aussi livré avec une carte magnétique qui assure la mise en route. La clé ne sert donc plus que pour la boîte à gants et le réservoir à essence.

Le Yamaha TMAX 2017 est considéré comme la «Rolls » ou le « Maitre » des scooters. Pour 2017, le TMAX présente un style enrichi, avec de nombreuses améliorations technologiques et stylistiques. Toutes ces améliorations constituent des garanties pour son statut de scooter sportif par excellence.

Il est désormais équipé d’un système de contrôle électronique d’ouverture des gaz, plus connu sous le sigle YCC-T. Le modèle TMAX 2017 est donc le premier modèle à bénéficier de cette technologie révolutionnaire. Les actions d’accélération du pilote sont surveillées continuellement par un boîtier d’injection électronique de 32 bits.

Ce boîtier ajuste un papillon de gaz commandé par servomoteur. Il permet ainsi d’atteindre des performances optimales. Ce système YCC-T produit  une réaction plus fluide, doublée d’une sensation de puissance renforcée. Ceci, par un contrôle très précis du volume d’air d’admission. Des performances encore plus impressionnantes et excitantes sont alors produites pour exacerber encore plus le plaisir du pilote.

En plus de la conception du système YCC-T sur le modèle T MAX 2017, l’allègement de la courroie et les poulies de transmission continue concourent également à créer une sensation d’accélération phénoménale.

Équiper le TMAX 2017 d’un nouveau système de contrôle de la traction ou TCS n’était plus qu’un jeu d’enfant pour les concepteurs après qu’ils ont inventé et mis en place le système YCC-T de pointe. Ce nouveau système est conçu de manière à contrebalancer l’ivresse des accélérations et assurer la sécurité du pilote.

En effet, il permet de réaliser des démarrages en douceur et offrir une tenue de route stable sur les surfaces mouillées et glissantes.
Le fonctionnement de ce système se fait de la manière suivante. Dès que les capteurs détectent une perte de traction de la roue arrière, généralement, cette perte de traction se passe au démarrage ou lors de l’accélération. Le système TCS intervient et ajuste le volume d’injection de carburant, l’ouverture des gaz, ainsi que le calage d’allumage. La puissance du moteur transmise à la roue arrière est instantanément réduite. Tout ceci, de manière automatique.

Ainsi,  le système TCS empêche la perte de traction en donnant au pilote la possibilité de garder le contrôle de son bolide. Le système TCS  permet donc une conduite plus fluide, plus sûre et plus agréable, sous n’importe quel état de route. Il  peut être activé ou désactivé

Pour l’année 2017, l’épopée fantastique du TMAX continue avec  trois nouvelles versions : la version TMAX, la version TMAX SX et la version TMAX DX. Chaque version offre des niveaux de plus en plus élevés de performance, de technologie et de style. Les trois nouvelles versions sont spécialement conçues de manière à élargir beaucoup plus la gamme de ce maxi scooter le plus apprécié de l’histoire. Ainsi, elles changent les règles du MAX pour le grand bonheur des  clients avertis.

Les caractéristiques des versions TMAX, TMAX SX et TMAX DX

Selon les versions disponibles, un mode de vie différent est reflété :

  • La version TMAX est personnalisable à souhait. Selon ses goûts, le propriétaire peut y ajouter diverses pièces et accessoires.
  • La version TMAX SX est conçue pour les amateurs de sensations fortes. Elle est caractérisée par la présence du « D-Mode ». Ce système permet au pilote de faire le choix entre des courbes de puissance réglables pour une utilisation urbaine ou sportive.
  • La version TMAX DX qui, en plus du système « D-Mode », comporte aussi une bulle électronique. Cette bulle spéciale permet de créer un environnement plus reposant et confortable au pilote. Elle réduit la pression d’air ainsi que les turbulences gênantes durant la conduite.

Il ne faut pas oublier le guidon et la selle chauffante. Tout cet artifice technologique permet de classer cette dernière version à la première place de la gamme des scooters de luxe.

La position du TMAX en tant que leader incontestable de sa catégorie est confirmée, avec son nouveau carénage sportif et dynamique. Le maxi scooter TMAX de Yamaha est toujours classé parmi les scooters les plus caractéristiques. Effectivement, des améliorations ont été apportées au fur et à mesure que les différentes générations TMAX  se succédaient. La légèreté de son cadre, l’existence des systèmes électroniques modernes dont il est doté, et surtout, les caractéristiques haut de gamme qu’il dispose ne cessent de renforcer cette position.

La dernière édition de ce maxi scooter se distingue par un avant plus compact. Des lignes chromées et des bords en reliefs cernent les diffuseurs.  Avec ce design plus concentré, les quatre phares et les feux de position à LED sont plus rapprochés, donnant ainsi une allure plus sportive et dynamique.

Il est à noter que c’est le scooter TMAX Yamaha qui est le premier à afficher des panneaux latéraux en forme de boomerang. Ces panneaux ont le rôle spécifique de renforcer la connexion visuelle entre les essieux avant et arrière. Ce motif constitue un élément distinctif et déterminant de chaque génération de TMAX. Sur le modèle 2017, Il  est synonyme de légèreté et d’agilité car ce motif incarne les performances supérieures du moteur haut de gamme et du nouveau châssis léger.

Pour offrir à cette petite merveille une maniabilité équivalente à celle d’une moto, le concepteur japonais a conçu un bras oscillant rallongé. Ce système de bras oscillant, combiné avec le carter de moteur situé sur le côté droit de la machine, met en valeur la conception mécanique de pointe et les performances améliorées du TMAX.

Le scooter Yamaha TMAX DX version 2018

 

Pour cette année, les innovations concernent :

  • La suspension confort : Pour faire face aux irrégularités de la route, contrairement aux anciennes générations, la fourche suspendue est conçue de manière à absorber tous les chocs provoqués par les aspérités qu’on peut rencontrer sur n’importe quel type de terrain. Il est à signaler que sur la version DX, il est possible de régler l’amortisseur selon que le pilote est seul sur sa moto ou accompagné.
  • L’antivol : La béquille centrale de ce maxi-scooter se verrouille automatiquement en position ouverte. De ce fait, le déplacer devient plus difficile. A l’heure du smartphone, les applications font légion et inondent le quotidien. Il existe dorénavant une application spécifique qui assure la traçabilité du scooter via un capteur GPS. Il est aussi possible d’avoir accès à des fonctionnalités de gestion du vol ou de procéder à une programmation des zones de gardiennages virtuelles à l’aide de « Géofence ». On a même la possibilité d’activer ou de désactiver le démarrage de son scooter en cas de vol.
  • Le look : La nouvelle génération de ce maxi-scooter est caractérisée par des courbes beaucoup plus arrondies. Elle est également équipée d’un éclairage « Full leds » qui est entièrement redessiné. La face avant est devenue plus moderne. Quant à l’arrière, elle a perdu son côté en pointe et devient plus contemporain. Ainsi, l’ensemble de la moto présente une totale harmonie qui ravira à coup sûr les inconditionnels.
  • L’équipement électronique : Un système anti-patinage équipe le nouveau maxi scooter TMAX Yamaha. Habituellement, ce sont les motos haut de gamme qui sont dotés d’un tel mécanisme.

Que ce soit pour aller au travail ou pour se déplacer sur une plus longue distance, le scooter Yamaha TMAX DX 2018 offre le meilleur de la dynamique d’une moto assorti à un confort exceptionnel. C’est le scooter sportif par excellence.

Avec ses systèmes électroniques sophistiqués, il offre un contrôle total lorsque les conditions de circulation se dégradent. Ce maxi scooter ne se borne pas à changer les règles du TMAX, il les balaie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s